Attaques Chimiques

L’APPLICATION DE REVETEMENT ANTICORROSION ET ANTIACIDE

 

REVETEMENTS AHÉRENTS


Après une expertise du support, une analyse des contraintes, la définition des objectifs et l’élaboration d’un cahier des charges, nous voici à la mise en œuvre de notre procédé d’application.


Nous appliquons des revêtements anticorrosion et antiacides sur supports béton et acier à base de résines vinylesters et époxydiques. Ils peuvent être armés de fibre de verre et sont appliqués manuellement, soit en projection simultanée résine fibre. Ce sont des revêtements de protection d’anticorrosion « lourde » au dessus du millimètre (Contrairement aux peintures où l’on définit l’épaisseur en microns) destinés à résister à des agressions chimiques et parfois thermiques fortes sur de longues périodes.
Ils sont principalement utilisés sur des ouvrages et des équipements de stockage et  de rétention de produits chimiques corrosifs tels que les acides, les bases mais aussi certains solvants et vapeurs gazeuses.
Les revêtements époxydiques armés ou non sont utilisés principalement pour assurer l’étanchéité et/ou l’imperméabilisation d’ouvrages et d’équipement en contact avec l’eau potable grâce à leur agréement ACS (Attestation de Conformité sanitaire).


REVETEMENTS SEMI-AHÉRENTS


Dans certains cas, nous proposons des revêtements semi-adhérents lorsque les supports sont trop pollués pour permettre un accrochage satisfaisant. Cette technique a l’avantage d’éviter qu’en cas de poussée en  contrepression, le revêtement subisse trop de déformation pouvant entrainer sa rupture.
Le revêtement en stratifié résine verre armé fibre de verre est alors plus épais qu’un revêtement adhérent pour répondre aux sollicitations mécaniques.

REVETEMENTS DÉSOLIDARISÉS


Nous appliquons des revêtements désolidarisés de deux types : thermoplastiques et thermodurcissables.

Les revêtements thermoplastiques  sont utilisés pour le chemisage de d’ouvrages et d’équipements dont l’ampleur de la préparation de surface et de l’intervention engendre une immobilisation trop longue. En cas de contraintes thermiques trop importantes, nous privilégions sur des ouvrages bétons uniquement, des solutions  avec le scellement de plaques en PEhd ou en PPH à crampons avec une réfection complète du génie civil.

Sur les supports dégradés, nous venons lorsque le trafic est réduit au passage de personnel ou au roulage de petites charges, appliquer des structures composites

Une protection anticorrosion et anti-acide efficace, réparable, sans engendrer dans certains cas (revêtements désolidarisés) de gros travaux de préparation surface.

Une bonne étanchéité des ouvrages au passage des produits stockés à l’extérieur, donc un risque de pollution fortement diminué.

Les différentes solutions proposées permettent de réduire les coûts d’entretien, d’espacer la fréquence des opérations de maintenance, de nettoyage et l’immobilisation des installations.

Les interfaces (revêtements désolidarisés) permettent de diminuer ou de supprimer la préparation de surface et ainsi de minimiser le risque de poussières.

De plus, de part la nature du produit, la remise en service peut être effectuée sans délai.

Ces revêtements sont réparables simplement et rapidement, et permet d’éviter ainsi une dégradation prématurée.

Ces solutions techniques de protections anticorrosion et antiacides sont aussi les garants de la pérennité de vos installations et répondent aux exigences réglementaires pour la protection de l’environnement.

Actualités

6.02.17 Nouvelle application B.R.I

projection de matériaux polyurés

[En savoir plus]

7.07.16 INFO M.A.S.E

Après notre première année au MASE CLUB et notre évolution dans nos audits, nous nous apprêtons à commencer l'année 2018 sous une bonne étoile!!! Nous poursuivrons notre améliorations dans notre démarche S.S.E Notre première réunion MASE 2018,...

[En savoir plus]
Voir toutes les actualités

Nous nous engageons sur une obligation de résultats par une obligation de moyens.

Lire la suite